Église St Marse de Bais – Bais (35)   2016   Client : Commune de Bais

D’importants travaux de restauration à l’église saint Marse (Bais, Ille et Vilaine), nous permirent d’être attributaire de 2 lots : Charpente pour la reprise des structures sous toiture et la voute de l’église ; Menuiserie peinture, pour les menuiseries extérieures, la peinture et la dorure.

Nous avons restauré 2 portes de grande dimension du portail d’entrée, 2 portes latérales, et la fabrication à neuf d’un châssis à petits bois. Le portail et une porte latérale sont identifiés par un cartouche daté, attestant de leur origine 16ème siècle (Renaissance, sous Charles IX, fils de Catherine de Médicis et d’Henri II).

Il est rare de travailler sur des ouvrages aussi anciens que les portes de l’église saint Marse, datées de 1566. Il se trouve que les portes en question ont pu traverser les ans, car elles sont situées sous un porche et donc relativement protégées des intempéries. Outre le fait que ce soit des témoins historiques du mode de fabrication d’alors, les 2 vantaux du porche se distinguent par la présence d’un écusson sur chacune d’elle relatant «les 10 commandements», en lettres dorées.

Le porche Renaissance de l’église Saint-Marse

Pour le côté historique, l’église Saint-Marse de Bais a été construite au XVIème siècle et agrandie au XIXème siècle. Un vaste porche ouvert au nord et au sud laisse un large passage devant l’église. Au fond du porche, un banc bien à l’abri des courants d’air accueillait les lépreux, qui venaient de la Maladrerie, en limite du village, comme c’était l’usage. Ils pouvaient ainsi assister aux offices sans risquer de contaminer les autres fidèles. A l’intérieur du porche, un immense portail Renaissance (1566) en impose par l’harmonie de ses lignes architecturales et l’abondance de sa décoration. La porte a été classée par arrêté du 26 octobre 1910. Sur les portes est gravée la date “1566” ainsi qu’une traduction Renaissance des dix commandements. Le texte présente des caractères typographiques spécifiques aujourd’hui inusités, et des idéogrammes, comme un cœur gravé, signifiant… l’Amour.

MAÎTRE D’OEUVRE : M. Olivier WEETS, Architecte en Chef des Monuments Historiques / Mme Anne FAUCHEUX, Architecte du Patrimoine


Want to know more ?

Contact us
  • Ralisation Ateliers Perrault
  • Ralisation Ateliers Perrault
  • Ralisation Ateliers Perrault
  • Ralisation Ateliers Perrault
  • Ralisation Ateliers Perrault
  • Ralisation Ateliers Perrault
  • Ralisation Ateliers Perrault