Actualités

De Saint-Nazaire à Saint-Herblain, cinq « Sémaphores » offrent une vue sur la Loire aux promeneurs. Ce sont des œuvres imaginées par Vincent Mauger pour le Pôle métropolitain Nantes-Saint-Nazaire.

csm_Belv_E9d_E8re_sur_la_Loire_20190513-003-WEB_c2aa3d4f86Avec l’oeuvre « Sémaphores », une plateforme à 5m de haut offre une vue nouvelle sur la Loire rue de l’Aviation à Saint-Nazaire. (©Ville de Saint-Nazaire – Martin Launay)

 

De grandes poutres de bois semblent tirées vers le ciel. Au milieu de lieux insoupçonnés, elles contiennent en leur sein un escalier et un point de vue sur la Loire, à 5 mètres de hauteur. L’artiste Vincent Mauger donne à ses oeuvres une disposition inspirée d’un mouvement rotatif, comme les rayons de la roue d’un vélo. C’est un clin d’oeil à un projet de liaison cyclable et aux parcours de mobilité douce, chemins qu’il faut emprunter à pied ou à deux roues pour découvrir les œuvres.

Appelés « Sémaphores », cinq haltes-belvédères ont fleuri tout au long de la Loire : à Saint-Nazaire, Donges, Saint-Etienne-de-Montluc, Couëron et Saint-Herblain. Fabriqués par les ateliers Perrault Frères et ECSB, ils sont nés de la démarche « Eau et Paysages » lancée par le Pôle métropolitain Nantes-Saint-Nazaire* en 2013 pour rendre accessible des sites de nature. Ils s’inscrivent dans l’esprit de la collection « Estuaire » du Voyage à Nantes.

Des richesses naturelles uniques

« Prendre de la hauteur permet de valoriser ces paysages et prendre conscience de notre environnement où l’eau est si présente », déclare le président de la CARENE David Samzun lors de l’inauguration à Saint-Etienne de Montluc le 14 mai. « On invente une éco-métropole », se félicite la présidente de Nantes Métropole Johanna Rolland. « En témoignent le choix des matériaux pour ces œuvres, le choix des mobilités douces pour y accéder et de leur environnement, et quelle qualité d’environnement ! »

Les belvédères révèlent des lieux peu fréquentés, permettant aux promeneurs de découvrir la richesse du patrimoine historique, naturel et industrialo-portuaire propre à l’estuaire de la Loire. Celui de Saint-Nazaire, tout au bout de la rue de l’aviation, n’est pas visible de la route, mais se devine au fil des pas, au pied du pont. Quant à l’oeuvre de Donges, proche du canal de la Taillée, elle offre un panorama sur les marais, en compagnie de chevaux. Un sixième belvédère pourrait voir le jour à Bouée, entre Donges et Cordemais.

*Le Pôle métropolitain a été créé en 2012 pour regrouper 61 communes et 5 intercommunalités afin d’élaborer et de suivre le SCOT, Schéma de Cohérence Territoriale et de mettre en œuvre des actions d’intérêt métropolitain sur l’aménagement urbain durable.

Source : http://www.saintnazaire.fr/actus-109/des-haltes-belvederes-invitations-a-la-contemplation-13483.html?cHash=c47721f2e674dda56533cdcacd0feb1c