Actualités

Après l’incendie de la cathédrale de Paris, se pose déjà la question de sa reconstruction. « Ça prendra des années », estiment les ateliers Perrault, spécialistes en travaux de restauration.
notre-dame-de-paris
Après l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, ce lundi 15 avril, se pose déjà la question de sa reconstruction. Les dégâts sont considérables : les 3/4 de la toiture auraient été détruits et la flèche de 93 mètres de haut, d’où est parti le feu, s’est effondrée. Notre-Dame pourra compter sur plusieurs entreprises spécialisées dans la restauration de monuments historiques. C’est le cas des ateliers Perrault, installés à Saint-Laurent-de-la-Plaine, dans les Mauges, depuis 1760. Cette entreprise avait notamment travaillé sur le chantier du logis royal du château d’Angers, dont les combles avaient brûlé en 2009.
Un savoir-faire qui existe encore
Les Ateliers Perrault ne savent pas encore s’ils seront sollicités pour les travaux de reconstruction de Notre-Dame. Fabien Pelletier, leur président, se montre plutôt confiant quant à l’issue de ce chantier. « Oui, on peut refaire la charpente à l’identique, assure-t-il. En tout cas, les ateliers Perrault sont en capacité de le faire. C’est une charpente qui a été réalisée au 13ème siècle, avec des techniques que nous maîtrisons encore. C’est là tout l’intérêt d’un entreprise comme la nôtre, qui est née en 1760, d’avoir cette légitimité, les savoir-faire et les compagnons pour refaire cette charpente à l’identique. »
Fabien Pelletier refuse de s’avancer quant à la durée des travaux, mais ce sera long. « Refaire une charpente de cette taille-là, on est vraiment dans des chantiers qui se comptent en années, avec un « S » au bout. A ce stade, nous n’y sommes pas allés, mais on parle des 2/3 de la charpente qui seraient complètement détruits. On ne sait pas si c’est toute la partie datant du 19ème siècle ou une partie du 13ème siècle, donc c’est vraiment très compliqué de se prononcer sur un timing. Ce que je peux vous dire, c’est qu’on parle en années et non en mois. »
Plusieurs années de chantier

La priorité, pour le moment, c’est avant tout la sécurisation du bâtiment, mais aussi des personnes qui vont déblayer les ruines de la cathédrale. Pour l’estimation du coût d’une rénovation et l’établissement d’un devis, il faudra encore attendre plusieurs jours. La Fondation du patrimoine a déjà lancé une collecte nationale pour la reconstruction de Notre-Dame ce mardi 16 avril. En moins de 24 heures, plusieurs entreprises et grandes fortunes françaises ont déjà donné plus de 600 millions d’euros.

https://rcf.fr/actualite/notre-dame-de-paris-pour-les-ateliers-perrault-dans-les-mauges-peut-refaire-la-charpente-l?fbclid=IwAR15DMBIclN_6c-pEUMzU6xUTo8wOjWkIztj8VPjo0Z67iqC1Y9MCpkpIq8